jeudi 12 août 2010

La première thèse frarnçaise en informatique : celle de Louis Cariou, ingénieur ENSM

" Bonjour,

Au fil des consultations d'archives, j'enrichis ma "base de données" sur les thèses en calcul et en informatique soutenues de 1956 à 1973.
La bibliothèque de l'ENS Ulm a une collection des thèses de mathématiques soutenues depuis le début du XXe siècle. Remarquable fonds, bien que classé approximativement…

Je viens d'y découvrir qu'un certain Louis Cariou, ingénieur ENSM Nantes, a soutenu en 1959 à Rennes une thèse de Doct.-Ing., "Etude du programme d'assemblage symbolique optimum PASO II" (= assembleur de l'IBM 650, la même machine qu'à Nancy) - sous la direction du Nantais-Rennais Georges Brillouët . Ce travail décrit PASO II et présente une amélioration destinée à pallier le manque de virgule flottante. Ce serait donc la toute première thèse française sur un outil de programmation, deux ans avant celle de Marion Créhange à Nancy – mais qui est un 3e cycle, et plus innovante me semble-t- il !).Ça n'enlève évidemment rien au mérite de Marion Créhange.
Louis Cariou semble avoir disparu sans laisser de traces, au moins dans le monde universitaire. Sauriez-vous ce qu'il est devenu ?
[...]"

Pierre Mounier-Kuhn


Au fait, nous ne voyons plus G. Brillouët dans le quartier. Je lui avais écrit pour lui demander des informations sur les débuts de l'informatique à Nantes.

Aucun commentaire:

 
Site Meter