lundi 2 mars 2015

Sur le dernier livre de Fumaroli (La République des Lettres)

Mon envoyé spécial en littérature m'écrit :

"j'ai reçu ce matin le tout nouveau livre de Fumaroli (La
République des Lettres). Je l'ouvre... je lis les dix premières pages de
l'introduction et... je comprends tout à la polémique !

Je comprends pourquoi Le Monde tire à boulets rouges sur ce pauvre
Fumaroli. Il opère une critique radicale des théories de Serres et
d'Eisenstein sur "le Dieu Progrès" dont Internet serait l'incarnation...
Il parle d'"utopie euphorique", de "foi messianique en Internet" et met
cela en lien avec la théorie de la Manifest Destiny des USA (puisque tout
vient de là-bas). Il explique que toute invention technologique (Internet)
présente des inconvénients et provoque des dommages collatéraux qu'il ne
s'agit pas de nier (comme le fait Serres) : "toute médaille a son revers".
Puis il embraye sur son sujet : "la République des Lettres", à savoir la
communauté que forment les écrivains et critiques qui - consciemment - se
mettent hors du système (l'imprimerie d'abord, Internet aujourd'hui) pour
former une aristocratie de l'esprit.

L'ouvrage est cependant absolument illisible pour quelqu'un qui n'a pas
fait des études TRÈS approfondies en littérature. J'ai commencé à le
dépouiller à coup de post-it multicolores (car vraiment passionnant pour
moi)... je ne sais quand je pourrai te le prêter ! cela risque d'être long
!

Je te signale tout de même, en tournant les pages :
- 1 chapitre entier consacré au Président de Brosses ! (j'ai hâte de le
lire ! enfin le retour du Président de Brosses dans la critique moderne !)
- Fumaroli déclare que le Prince de Ligne est "le dernier des grands
esprits".

Notre Vialatte quotidien : Le Vialatte est-il inné ou acquis ?

http://leblogdescoutheillas.com/?p=963

Dans le titre du blog cité on trouve Coutheillas. Coutheillas est un sculpteur de Limoges dont on trouve des oeuvres non seulement à Limoges, Châlus...mais aussi à l'Elysée.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Coutheillas

Notre Vialatte quotidien : Vialatte illustré par Honoré, les bœufs et l'écrevisse


Editeur, arléa
épuisé, reçu de l'association Les amis d'Alexandre Vialatte
où vous pouvez le commander

dimanche 1 mars 2015

"Nos seuls remparts contre la mort sont la culture, c'est-à-dire la mémoire, et l'art"


"Un écrivain n'a pas de réponse politique à opposer à cette implacable
usure du temps ; en revanche, il en a une, singulière, qui lui est fournie
par son art, et Byron donne l'exemple de ce que pourrait être cette
réponse, quand aux cités détruites, aux débris mutilés, à la puissance
évanouie, il oppose la lettre de Servius Sulpcius, "sa page toujours
vivante" (his yet surviving page), où est conservée la leçon morale d'un
pareil pèlerinage. Nos seuls remparts contre la mort sont la culture,
c'est-à-dire la mémoire, et l'art, qui est la feuille où, tel un
entomologiste qui garde aux ailes fugitives des papillons leurs couleurs
diaprées, nous fixons nos amours mortes et nos illusions abolies. [...] La
fonction de l'écriture est une fonction résurrectionnelle, pascale. [...]
Oui, nos mots, nos pauvres mots, sont pareils à ces cierges qui brûlent
dans la nuit de Pâques où les tombeaux s'ouvrent et où la mort est
vaincue".

Gabriel Matzneff, La Diététique de Lord Byron, éd. Folio, 1984, p. 86-88.

samedi 28 février 2015

" Les étudiants ont donc refusé de remettre les notes des partiels qu’ils ont pourtant corrigé."

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7397

"

Lyon 2 : La mobilisation des vacataires continue - Paul Dalas, Lyon Capitale, 28 février 2015.

Les enseignants vacataires de l’université de Lyon 2 poursuivent leur mobilisation. Cela fait maintenant six mois qu’ils n’ont pas touché leurs salaire. 
Depuis septembre les enseignants vacataires de Lyon 2 n’ont pas été payés. La direction leur avait promis qu’ils allaient être rémunérés avant la fin du mois de janvier. Aujourd’hui presque aucun d’entre eux n’a perçu le moindre euro. Les étudiants ont donc refusé de remettre les notes des partiels qu’ils ont pourtant corrigé. Ils ont déclaré que les notes seront remises à l’administration lorsque toutes leurs indemnités auront été versées. La grève devrait donc se poursuivre lors du prochain semestre."
Ah ah !
Etudiants, Enseignants ! même combat ! Sauvons l'université !
Mince alors. Et dire que je me suis farci des tas de copies !

vendredi 27 février 2015

Héloïse, ouille, de Jean Teulé. Les amours d'Héloïse et Abélard

https://www.youtube.com/watch?v=FE7nQ0yJj7U


couverture
Parution : 5 Mars 2015
Format : 130 x 205 mm
Nombre de pages : 352
Prix : 20,00 €
ISBN : 2-260-02210-3
Héloïse, ouille
Le dernier livre de Jean Teulé
http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/02/pierre-abelard-par-jean-bruneau-1978.html
Tous nos articles sur Abélard et Héloïse
http://lefenetrou.blogspot.fr/search/label/Ab%C3%A9lard
Notre université a détruit le site sur la Toile que nous avions réalisé lors de la conférence de Nantes sur Abélard. Ah les TIC et NTIC !
Le Pallet, a maintenant sa statue d'Héloïse et Abélard
Il est une autre sculpture fort intéressante. Je ne retrouve pas la photo que j'en avais faite. Vous verrez une autre photo ici
"
Titre : Les amours d’Héloïse et d’AbélardDate : vers 1310
Pilier central de la salle du rez-de-chaussée, salle des gardes
de la Conciergerie. Rue de la Cité, Paris IVe.         
La salle des gardes fut édifiée vers 1310 
par Philippe IV le Bel, petit-fils de Louis IX, 
Elle servait d’antichambre au rez-de-chaussée 
de la Grand’Salle où le roi tenait son lit de justice
Le tribunal révolutionnaire y siégea du 2 avril 1793 
au 31 mai 1795. Trois piliers divisent le volume en d
eux nefs de quatre voûtées d’ogives.S'il n'est pas douteux 
qu'Héloïse tient dans sa main 
gauche le sexe de son amant, on peut se demander 
ce que vient faire à ses pieds ce petit animal qui 
ressemblerait à un rat.


http://www.julliard.fr/site/heloise_ouille_&100&9782260022107.html



Vieille histoire que celle de la castration !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:The_Mutiliation_of_Uranus_by_Saturn.jpg



Mais il reste l'excellent site de l'Association Pierre Abélard du Pallet. Le Pallet, pas loin de Liré !
Ma première visite quand je me suis établi à Nantes.

http://www.ouest-france.fr/le-couple-mythique-heloise-et-abelard-au-pallet-2734894
http://gardiendupasse.eklablog.com/heloise-et-abelard-a-le-pallet-a112991140

http://www.pierre-abelard.com/Paris.htm
d'où j'ai extrait ce texte :


Ce ne serait pas un rat mais un castor, et ce castor 
serait le symbole de la mutilation d'Abélard.
C'est ce qu'a découvert  Mrs Brenda Cook, 

historienne anglaise de l'université de Londres
 en lisant dans "The Aberdeen Bestiary" la 
légende du castor. Celui-ci , pour échapper au 
chasseur, se mordrait, s'arracherait  les testicules 
et les lancerait à la figure de ce chasseur et si 
un autre chasseur se présentait, il se redresserait 
et se montrerait castré, ce qui suffirait à faire 
fuir son poursuivant. Le castor, c'est le chrétien 
qui veut vivre dans la chasteté, le chasseur c'est 
le diable. On aura remarqué le rapprochement en 
latin entre "castor" - le castor - et 
"castrare" - châtrer."

Un livre sans doute moins réjouissant que celui de J. Teulé

Jean Jolivet, Henri Habrias 
(sous la direction de), Pierre Abélard, Colloque international de Nantes, PUR



mercredi 25 février 2015

Superfich, quand un constructeur d'ordinateur vous cache un logiciel qui vous pourrit votre machine

Ah la pèche au gros ! La société de consommation, ça marche. La relance par la consommation, les constructeurs d'ordinateurs participent au bonheur mondial. Tout baigne. Et il y a encore des ronchons ! des réacs ! des déclinistes ! Comme si c'était mieux avant !

Bouisiness as usual ! ben couillon !
Superfish ! enfin, des gens qui ne pillent pas les mers ! des bienfaiteurs de l'humanité trois points zéro.
Vivement des ordinateurs payés par les Conseils départementaux à tous les collégiens !


Le constructeur Lenovo s’est attiré l’ire de ses clients, lorsque
ceux-ci ont découvert un logiciel publicitaire directement installé sur
les machines livrées par la société. Le logiciel nommé Superfish injecte
de la pub lors des navigations web de l’utilisateur. http://www.zdnet.fr/actualites/superfish-lenovo-livre-ses-portables-avec-un-adware-39815046.htm Lenovo va supprimer l'adware Superfish de ses PC http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-lenovo-va-supprimer-l-adware-superfish-de-ses-pc-60317.html Lenovo présente des excuses pour l'adware Superfish dans ses PC http://www.developpez.com/actu/81625/Lenovo-presente-des-excuses-pour-l-adware-Superfish-dans-ses-PC/

mardi 24 février 2015

Notre Vialatte quotidien : Lion, Pou, Marabout

Lion : «On dit que le Lion de Denfert dévore les sergents de ville ! Vous êtes devant lui ; à ses pieds un agent ; le brouillard tombe ; vous ne voyez plus rien ; le brouillard passe ; il n’y a plus de sergent de ville. On n’ose conclure mais on reste effrayé.»

Pou : «Le pou est scientifique, sa crotte est médicale, ses amours sont philosophiques. Le schéma complet de son appareil reproducteur ressemble à un plan du métro, celui de son système trachéen à une toile de peintre d’avant-garde…»

Marabout
«Le marabout a des mollets en roseau sec, un petit manteau noir “pour tout aller”, et un tour de cou en lapin jaune. On le voit de dos : c’est la grand-mère. Elle va au Casino ou à la première messe. Mais tout à coup elle écarte le bras et elle se tape sur la fesse gauche ; quelle affreuse familiarité ! Elle croise les mains derrière le dos sur sa jaquette : c’est le notaire. Il réfléchit aux difficultés de la question. C’est le surveillant de la récréation de quatre heures. Il tourne un peu la tête à droite et découvre son crâne en noix de coco couvert de fibre végétale, son bec en bois, comme un faux nez (c’est Croquignol), son œil méfiant, savant, légèrement effaré, d’agriculteur en moyenne altitude : c’est le camarade de régiment, avec lequel on a fait tant de parties, le voisin de lit qu’on avait oublié ; et en même temps plusieurs grands hommes du Petit Larousse, qui ont le nez osseux et la tempe un peu creuse, des cheveux follets et une grande pomme d’Adam ; qui sont pour l’ordre et l’avarice, les proverbes ruraux, les progrès de l’industrie ; des hommes utiles ; secs et utiles ; utiles et un peu décharnés. Tel est le marabout du Zoo de Vincennes. Charmant et caricatural. J’en ai connu de plus solennels, de plus pensifs, de plus érémitiques, qui avaient l’air de saints du désert.»

Notre Vialatte quotidien : un livre sur Vialatte illustré par Honoré

http://amisdevialatte.blogspot.fr/

Nous avons appris avec une grande tristesse la mort du dessinateur HONORÉ dans l’attentat de Charlie-Hebdo, la semaine dernière.

   HONORÉ avait illustré un beau livre – aujourd’hui introuvable – d’Alexandre Vialatte, Bestiaire, publié en 2002 aux éditions Arléa.

lundi 23 février 2015

Pierre Abélard par Jean Bruneau (1978)




La France emprunte pour payer des "primes de bienvenue" à 4 millions d'euros aux directeurs de labos pharmaceutiques




http://www.franceinter.fr/depeche-sanofi-et-sa-prime-de-bienvenue-a-4-millions-deuros

"Après les retraites chapeaux, voici les bonus de bienvenue. Pour prendre la tête de Sanofi, Olivier Brandicourt se voit offrir un chèque de 2 millions d'euros. Et 2 millions de plus s'il reste en fonction au premier janvier 2016. La CGT est en colère.

Aux Etats-Unis, on les appelle les "golden handshake" ou "golden hello". Traduisez : "poignée de main en or" ou prime de bienvenue. Cette pratique est très répandue outre-Atlantique, mais en France, elle est assez mal comprise par l’opinion et encore moins par les syndicats."
Puisque les USA le font ! ben couillon !
Et quelle tristesse que notre pays ! il faut réformer l'éducation nationale. A coup de tablettes numériques on devrait bien arriver à faire bien comprendre au populo les concepts trois points zéro de ces entreprises, les vraies, les grosses. Celles qui créent de l'emploi. Pas de ces boulangers, bouchers, plombiers, et ces inventeurs fous qui veulent vous fourguer leur gadget en créant leur petit atelier.

Et quand on sait que chez nous, c'est la sécu qui paye et qu'on gaspille sans compter (ah ! la santé n'a pas de prix, on vous le répète) les médicaments. Il est même interdit de récupérer les boites non ouvertes. Elles vont brûler. Ça ne pollue pas. C'est sûr. A votre santé !
C'est vous qui lui serrez la main à ce génie qu'on s'arrache. On nous le dit.
C'est vous qui payez. Ben non ! on emprunte. Et comme on ne remboursera pas. C'est tout profit. Ben couillon ! l'économie ça mérite bien un pseudo Nobel !
Ah, je vous l'ai déjà dit, on n'a pas besoin d'ingénieurs, pas besoin de scientifiques. Il nous faut des manadegeurs et des concepts ingliches :

La boxologie illustrée pour informaticien


Il s'en est écrit des conneries dans les cours de "conception de bases de données" ou autres "systèmes d'information" où les boîtes sont du "niveau conceptuel" alors que les parenthèses sont du  "niveau logique".

J'ai pu constater que ça continue toujours.
Ben couillon !

Oh ! mais j'ai tout faux ! il faut mettre les flèches dans l'autre sens !
Le conceptuel, bien sûr, est premier.

Ah ah ! c'est que c'est scientifique.

Autant que la pédagogie des tablettes numériques.

Je lis sur Le Populaire du Centre de ce jour, le CR du Conseil municipal  de ma ville de naissance :

"L'assemblée a été invitée à étudier la proposition d'équiper quatreclasses d'élémentaire de l'école Jules-Ferry en tableaux numériques 
interactifs et d'acquérir une classe mobile. Après approbation, il lui a été proposé de solliciter l'aide financière 
la plus élevée possible, au titre de la dotation d'équipement des territoires ruraux, pour cette opération estimée
à 22 839, 77 € HT (financement possible à hauteur de 50 % de ce montant). "

dimanche 22 février 2015

Je n'arrive plus à poster un commentaire sur le blog de Pierre Assouline. Qui sait pourquoi ?

Je ne sais pourquoi je n'arrive plus à poster un commentaire sur le blog La République des Livres de P. Passouline.

J'ai écrit à P. Passouline qui m'a répondu sans tarder que mes commentaires ne lui arrivaient pas. 

Il m'a fort aimablement proposé de publier mon commentaire si je lui envoyais. Mais je ne peux abuser !

J'ai refait des tentatives. En vain.

Qui sait ce qui est en cause ?


Je n'ai pourtant ni changé de hardware, ni changé de software.

Y-aurait-il caché dans le hard une de ces puces qui  comme celles qui vous 
limitent l'utilisation de votre imprimante ou de votre machine à laver,
vous évitent de faire du blablaware sur le blog de la RDL ? 

Je viens de prier, non Saint Taxeror, mais Saint Isidore de Séville qu'il
fasse quelque chose pour que mes commentaires passent.

En attendant le réveil de ce bon saint, n'hésitez pas à me dire ce que je dois faire.



L'avenir est aux managers, pas aux ingénieurs ! Soyez ignorant, vous serez optimiste !

"Pour établir son rapport, R. Feynman a rencontré différents experts qui avaient participé à la conception et à la réalisation de la navette spatiale, ou qui avaient donné des consultations à son sujet avant ou après l’accident, et il a lu leurs rapports. 

Il a été frappé par la discordance extraordinaire, parmi les experts et les officiels de la NASA, des opinions relatives au risque d’accident mortel, 

puisqu’elles vont de 

1 accident sur 100 vols à 

1 accident sur 100 000 vols, 

où les premières émanent surtout des ingénieurs qui ont réellement travaillé sur le projet, 

et les dernières plutôt des managers. "

http://www.laurentbloch.org/MySpip3/spip.php?article306

Le livre des miracles, The Book of Miracles

http://www.nybooks.com/blogs/gallery/2014/may/01/book-miracles/?insrc=rel
 
Site Meter