lundi 19 juin 2017

Quel avenir pour La Bérarde ?


extraits

" Cet automne, usé par l'isolement hivernal de ce bout du monde, il va vendre son troupeau et ne remontera à La Bérarde qu'au printemps suivant. «Avec quelques autres de la vallée, on se disait que maintenir quelques bêtes, en s'entraidant, c'était important, ça faisait un peu de vie, explique-t-il. Mais quand tout le monde aura compris, ce sera peut-être un peu tard : la vallée sera morte.»

C'est là le paradoxe de ce hameau qui se débat depuis trente ans dans une situation ubuesque. Le statut de réserve naturelle, censé protéger le hameau, s'est révélé contre-productif. Pour obtenir le droit de réaliser un aménagement, ne serait-ce qu'un ravalement de façade, et a fortiori pour toute construction nouvelle, il faut constituer en mairie un dossier complet et précis, le copier en 35 exemplaires pour une commission départementale, puis 15 nouveaux exemplaires pour une commission nationale, avant que le dossier ne passe sur le bureau du ministre de l'Environnement puis revienne sur celui du maire... En trente ans, beaucoup de dossiers ont été bloqués, comme celui des travaux d'aménagement du camping. Du coup, les travaux réalisés sans autorisation ni contrôle sont légion."

Nous vous conseillons la lecture de tout cet article. Merci Libé.

L'UCPA a quitté la Bérarde.

Nous avons pu constater qu'à deux semaines de début juillet, pas de difficulté pour trouver une location. Et il y a deux ans, nous n'étions pas gênés par les voisins, les appartements étaient vides.

Les locaux nous ont dit que même les gens de la vallée ne viennent pas. On a pu marcher toute une journée au départ de la Bérarde sans croiser un seul marcheur..la dernière semaine de juin. Mais quelle flore ! Cette année, le gardien de refuge du Promontoire dit que juin ressemble à août !



Nous ne rêvons pas de foule, mais il va être difficile de justifier les dépenses pour entretenir les km de sentiers. Un luxe.

Et puis la nature, c'est chiant. D'ailleurs ça se casse la gueule. La route de la Grave est fermée depuis plusieurs année. Il vaut mieux rester dans les grandes villes avec piscines, jardins potagers dans des caisses de récup (c'est écolo coco !) ou sur les toits et même patinoire derrière la cathédrale (comme à Nantes, c'est de la glace certainement écolo) qu'on monte et démonte tous les ans. Et a Paris plage, le must (faut causer ingliche pour que ça soit encore better). C'est écolo, pensez au carburant dépensé si chaque amateur de Paris Plage prenait sa voiture pour aller à Deauville.

Ben couillon ! ben dame ! eh con !

dimanche 18 juin 2017

Les patous et leurs attaques en montagne


Nous conseillons la lecture des commentaires.

Voulant aller dans le Vercors en retour de l'Oisans (Oisans que nous fréquentons depuis 50 ans presque tous les ans, vallée du Vénéon), je suis tombé sur le patou ! et ça m'a refroidi.

J'ai déjà connu un éleveur de dogues allemands en Périgord, de la taille de petits veaux qui ont fait que je ne faisais plus de vélo dans le coin et ne passait devant chez eux qu'en voiture (finalement je faisait comme tout le monde dans le coin qui prend sa voiture pour faire 100 m) tant que ces dogues n'ont pas été séparés de la route par une barrière adéquate. Les facteurs d'ailleurs ne sortent plus de leur voiture ! 
Mais la France a des kilomètres de boites de nourriture pour chiens et chats dans les soupermarquettes. Et je sais qu'il y a pas mal d'années déjà les Forges de Basse-Indre à côté de Nantes vivaient des boites pour chiens et chats.
On va m'accuser de porter atteinte au crédit de la France ! et en plus je fais du vélo ! et nous ne fabriquons plus de vélos en France. A Machecoul, on en monte seulement.




"Alain Dedieu, de Mours-Saint-Eusèbe, a souhaité réagir à notre dossier paru mardi 23 août sur la délicate cohabitation entre les randonneurs et les chiens de berger.
« Je pratique la course à pied depuis 20 ans dans le Vercors, mais j’ai dû arrêter d’y aller de mi-juin à fin octobre car c’est intenable ! » Le sportif, qui ne s’est encore jamais fait mordre, ne comprend pas que la sécurité des randonneurs ne soit pas assurée.

« On n’est pas capable de les empêcher de mordre »

« Il y en a des centaines tous les week-ends, ce n’est pas normal qu’on laisse ces chiens en liberté, dénonce-t-il. Dans le Mercantour, un arrêté préfectoral a été pris pour interdire les patous sur les chemins de randonnée, pourquoi ne fait-on pas la même chose dans le Vercors ? »
Le Moursois dénonce aussi le comportement de certains éleveurs. « Il y a des chiens capables de trouver des armes ou de la drogue, de sauver des gens pris dans les avalanches, et là on n’est pas capable de les empêcher de mordre les promeneurs ? Certains éleveurs ne peuvent même pas les approcher ! »
Lassé de cette situation, Alain Dedieu envisage de créer une association."

Le patou, le loup, le randonneur, la montagne vivante, l'écolo de la ville et celui des champs. Ce n'est pas si simple l'écologie. Sauf quand il s'agit de capter des voix ou faire de la dame patronnesse du XXI  siècle ou du business
Voici un article qui me semble bien approcher le problème :
et sur la Gazette des alpages :
Et si vous faites du vélo :
Et dire que le patou était présenté comme le chien tout doux; Ceux de mon âge se souviennent de Belle et Sébastien

samedi 17 juin 2017

Livres pour l'été

- Humains de Matt Haig, hélium

Un extraterrestre débarque sur Terre pour prendre la place et l’apparence du professeur Andrew Martin, éminent mathématicien de l’Université de Cambridge vient de résoudre une équation majeure pour l’avenir de l’humanité. Ses premières impressions sont loin d’être positives : il est dégoûté par la façon dont les humains le regardent, par ce qu’ils mangent, par la facilité avec laquelle ils assassinent et font la guerre. L’extraterrestre est tout aussi déconcerté par les concepts d’amour et de famille, qui lui sont totalement étrangers. Pourtant, plus le temps passe, plus il commence à apprécier certaines facettes de cette étrange espèce..
https://www.babelio.com/livres/Haig-Humains/635966.

- Douze ans, sept mois et onze jours, de Lorris Murail, PKJ

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C'est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange...
https://www.babelio.com/livres/Murail-Douze-ans-sept-mois-et-onze-jours/675021

- Dog Lands, de Tim Willocks, Syros

https://www.babelio.com/livres/Willocks-Doglands/361435

samedi 10 juin 2017

Les Savatier de Poitiers

Je lis que le candidat FN de ma circonscription se nomme Ambroise Savatier. J'ai aussitôt pensé à René Savatier et Jean Savatier son fils que j'ai eus comme professeurs à Poitiers.

Je vois qu'ils ont eu un ancêtre Ambroise


René Savatier nous avait fait un cours excellent sur l'information et le droit de l'information (on était en 1969 !) après avoir traité du droit de l'énergie. Pas du blabla comme ce qu'on peut lire de nos jours. Du fondé. Le cours a donné un livre qu'il me faudra retrouver.

Le mausolée de l'imam Khomeiny

Un correspondant qui a visité récemment l'Iran m'écrit :

http://www.liberation.fr/planete/2017/06/07/l-etat-islamique-revendique-ses-premiers-attentats-a-teheran_1575008#link_time=1496827357

Le mausolée de l'imam Khomeiny ressemble à une soucoupe volante
(multicolore, éclairée au néon flash) dans la nuit. Un monument totalement
improbable, entre un château d'eau et Versailles, où l’ayatollah est
embaumé dans une vitrine (comme Lénine).

Je me demande comment les terroristes ont pu braver les forces de sécurité
iraniennes : là-bas, devant les mosquée, il y a des chars d'assaut et des
batteries anti-aériennes ! on ne plaisante pas. Vous savez que le principe
du mausolée est une spécialité chiite (les sunnites n'ont pas de
"saints"). En Islam il n'y a de Dieu que Dieu, mais les chiites tempèrent
le monothéisme fondamental de cette religion ; les anges par ex. ont une
grande importance pour eux comme intercesseurs ; Jésus Christ (appelé :
Isa) est un "prophète" que les Iraniens aiment bien, alors que chez les
Arabes d'Arabie on hait le Christ, "le Dieu des Croisés". Je comprends
très bien que les sunnites soient horrifiés par l'idée d'un mausolée dédié
à un imam, ce n'est pas "islamique"...

Les Iraniens détestent les Arabes, sont très racistes vis-à-vis des
nations voisines (sunnites) et le souvenir de la guerre contre l’Irak est
vif. Ces événements n'augurent rien de bon, car la fort nationalisme
iranien va pousser à des ripostes inconsidérées. Et vu la bande de
salopards, de débiles mentaux et de pervers qui tiennent l'Iran (je parle
du conseil suprême de la Révolution), cela risque de saigner.

Le Shah ne valait pas mieux... c'était un bandit de grand
chemin..."

mercredi 7 juin 2017

Peindre au XXIe siècle ? Pourquoi ? Comment ? La proposition "Roxame"

Voici un texte sur la peinture écrit par Pierre Berger 


Bonne lecture

et un article sur ce logiciel ROXAME


" Même les ordinateurs ont une âme d'artiste. Et pourtant, cette dernière n'est pas encore reconnue. C'est le cas de Roxame ­ alias Robot avec une âme ­ de sexe féminin qui réalise ses œuvres sur imprimante couleur au format A2. Une peinture instrumentalisée par l'informatique, en quelque sorte. Ses 10 000 lignes de code écrites en C créent, en moins de 30 minutes, des estampes numériques vendues quelques centaines d'euros. Mi-figuratif, mi-abstrait, le trait est harmonieux, les couleurs équilibrées, l'émotion palpable. Son père, Pierre Berger, journaliste à la retraite, n'est pas un artiste. C'est cela son seul tort !Car ce logiciel pose la question de la définition de l'art. Roxame est exclue de toutes les grandes expositions parisiennes. Les salons en vogue ne veulent pas en entendre parler. Pourtant, de nombreux artistes y exposent leurs œuvres numériques. Les critiques, des humains, sont partagés. Leurs avis ressemblent fort aux réticences habituelles sur l'informatisation d'un métier. L'ordinateur fait-il aussi bien que l'homme ?Un tiers n'estime pas que le résultat soit intéressant : trop rapide, trop technique, trop mécanique. Un autre tiers estime que c'est voler du travail aux peintres : cela créera du chômage. Le dernier tiers avoue, honteusement, être intéressé.La même histoire a déjà secoué le Salon des indépendants de 1910 où figurait une toile abstraite très remarquée et intitulée Coucher de soleil sur l'Adriatique. Le catalogue en donnait pour auteur J.R. Boronali, peintre né à Gênes. Personne ne le connaissait, mais tout le monde appréciait l' œuvres. Les critiques s'enthousiasmèrent. Jusqu'au jour où le journal Le Matin révéla que l'auteur n'était autre que l'âne du patron du Lapin Agile, célèbre cabaret de la butte Montmartre. Un pinceau avait été attaché à la queue de l'animal qui devint ainsi la vedette du salon. La toile se vendit fort cher. Après la révélation de son art dans 01 Informatique, Roxame sera-t-elle enfin reconnue ? "

Alors, ça donne quoi ?

Voici :

samedi 3 juin 2017

"Replace Alarm By Year" !

Parmi les détecteurs de fumée dont je dispose, il y en a un qui n'a fonctionné que deux mois en un an (je le débranche quand je suis absent afin d'éviter que, la pile étant à plat, il ennuie les voisins. Les pompiers conseillent !).
Il m'a averti de la fin de vie de la pile. Bien. Une pile de marque "distributeur" (Unico en l'occurrence). Mauvaise qualité !
J'ai acheté une pile de marque Sony, fabriquée en Chine, sans mercure est-il précisé.

Quand je la branche, le détecteur au bout de quelques secondes se déclenche.

La marque est REV.

Je lis moulé dans le plastique : "Replace Alarm By Year" ! Est-ce un raccourci ? il faut changer la batterie chaque année ? Mais il est bien écrit l 'alarme, pas la batterie  !

Ah encore de l'écologie. On jette. Est-ce bien recyclable ? mais qui s'en soucie. Voyez les batteries d'ordinateurs. On ne sait pas recycler nous ont dit des chercheurs de l'IMN qui travaillent sur le sujet.  Combien de tels appareils ont-ils été vendus ? A quoi sert la loi ? Ah oui, c'est l'économie circulaire ! ben couillon !

http://www.pompiers.fr/grand-public/prevention-des-risques/incendies-domestiques/sequiper-pour-limiter-les-incendies?gclid=CPjF25bnodQCFUg6GwodVq8EpA

J'ai bien mention CE sur l'appareil, mais pas celui de la norme "EN 14-604 ". Je suis c.., je pensais que nos élites ne permettait pas la vente de dispositifs de sécurité obligatoire qui ne soient pas conformes.

L'adresse de l'entreprise est collée sur l'appareil. J'ai trouvé son site Web :



Bien, je lui écris. Attendons la réponse

mardi 30 mai 2017

Dernières lectures

Coin perdu pour mourir, Wessel Ebersohn, Rivages/noir

Soleil de nuit, Jo Nesbo, Série noire Gallimard

Caryl Férey, Mapuche, Série noire Gallimard

J'ai bien aimé

En ce qui concerne les Mapuches je vois renvoie à notre roi originaire du Périgord.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2017/05/21/justicia-territorio-libre-determinacio-nacion-mapuche-quen-penserait-orelie-1-prince-dauricanie-et-de-patagonie/

http://lefenetrou.blogspot.fr/2013/03/la-veridique-et-deconcertante-histoire.html


jeudi 18 mai 2017

Alain Colmerauer est décédé

Chers tous,

Philippe Jorrand nous fait part du décès d'Alain Colmerauer, à Marseille, le samedi 13 mai 2017. Alain Colmerauer était un ancien de l'IMAG, devenu une personnalité scientifique de premier plan par le rayonnement international de l'œuvre majeure de sa recherche, le langage PROLOG.

Alain Colmerauer était un élève de la première promotion de l'ENSIMAG, diplômée en 1963. Il a débuté sa recherche au Laboratoire de Calcul de l'Université de Grenoble, l'ancêtre du LIG. Dans sa thèse, soutenue en 1967, il développait les bases théoriques d'une méthode d'analyse syntaxique. Puis, pendant son séjour de deux ans à l'Université de Montréal, c'est en imaginant une utilisation originale des grammaires à deux niveaux (les "W-grammaires"), qu'il a établi les bases embryonnaires de ce qui allait devenir PROLOG.

De retour en France en 1970, il accomplit ensuite toute sa carrière à l'Université de Marseille, où il devient professeur. C'est là, au Laboratoire d'Intelligence Artificielle du campus de Luminy, qu'il forme avec détermination une petite équipe de jeunes doctorants, puis d'enseignants-chercheurs, pour développer la PROgrammation en LOGique. Sous sa direction, c'est ce petit groupe qui a élaboré les fondements théoriques de cette approche originale de la programmation, puis conçu et mis en œuvre les versions successives du langage qui allait connaître un succès international et être la source d'un courant de recherche fertile : PROLOG I, PROLOG II, puis PROLOG III où les contraintes linéaires venaient rejoindre la logique.

Alain Colmerauer a toujours été un esprit original. Il se défiait de tout ce qui peut ressembler à une pensée unique, et n'hésitait pas à exprimer des idées parfois iconoclastes, mais souvent fécondes. Il croyait à ce qu'il faisait, et sa ténacité lui a souvent été utile face à quelques difficultés institutionnelles et à l'incrédulité de collègues plus installés que lui dans les modes scientifiques. Pour ceux qui l'ont bien connu pendant de longues années, Alain était un ami solide.

--
Eric Gaussier, Prof. Univ. Grenoble Alpes
Director of LIG, Laboratoire d'Informatique de Grenoble



dimanche 14 mai 2017

史上最美的母亲节沙画,献给最伟大的妈妈!


Je ne vous traduit pas ! un dessin vaut mieux qu....

Fin de présidence, ça décrète !

Je lis dans le "carnet du grincheux" pointé ci-contre :

" Ce 11 mai 2017, quatre cent trente-quatre pages (434) de décrets ont été passés in extremis
par un gouvernement censé ne traiter que les affaires courantes. Je suis
mauvaise langue, ces décrets ont pu être écrit tôt le matin avant la
démission du gouvernement. Là-dedans, certains que j'attendais avec une
certaine impatience comme ceux sur les titres professionnels de solier
moquettiste et de peintre en bâtiment (ça ne pouvait pas attendre !),
d'autres concernant quelques nominations de dernière minute et
concernant quelques dizaines de personnes à des postes sans doute
lucratifs et sans buts précis.
Dans tout ce fatras à l'image du quinquennat finissant, vous noterez
que le baron Grégoire Ponceludon de Malavoy est nommé ingénieur hydrographe
du génie civil. Il va donc pouvoir, dès lundi prochain et si Dieu lui
prête vie commencer à assainir les marais de la Dombes.""


On me fait le commentaire suivant ;

C'est très classique, Sarkozy avait fait la même chose. En 10 jours, les
effectifs de l'inspection générale de l'administration (non
disciplinaire! càd non-compétente !!!!) de l'EN ont quasi-doublé de volume. C'est un
 multiplier à l'infini comme Jésus les pains...
Pratique directement issue de l'Ancien Régime, quand les ministères
vendaient les charges (l’Église faisait de même). Molière était
"tapissier
du roi", pour la rente,... inutile de vous dire qu'il ne posait pas la
moquette ! 
Mais c'est ce qui a tué la monarchie : à la fin, Louis XVI, n'arrivait
plus à distribuer les prébendes, le système était grippé. D'où la
révolte des nobles contre lui, et le peuple a suivi.

vendredi 12 mai 2017

Polar italien, Loriano Macchiavelli

Je viens de lire "Les Souterrains de Bologne", Métailler

La photo de couverture du livre n'est pas celle d'un souterrain de Bologne, mais celle d'une des très hautes tours de la ville. J'ai fait la même photo lors de mon séjour à Bologne.

Je vous le conseille.


son blog

 
Site Meter