vendredi 17 avril 2015

Le PPN (Programme Pédagogique National) des départements informatique des IUT de 1969 (BOEN n° 26 (26-6-69)

1969
BOEN
n°26(26-6-69)
 vol: V : 430-3
Circulaire n° III 69-286 du 16 mai 1969
Programme des instituts universitaires de technologie (départements d'informatique)
Annexe, Programme officiel

1er centre d'intérêt
Les techniques de l'information
A.- ANALYSE (200 h – 50 h de cours + 150 h de travaux dirigés et travaux pratiques)

1.- Connaissance de l'organisation existante :
Moyens et méthodes d'étude du problème : interview, étude des imprimés, formulation des textes, enquête statistique, etc.
Application à l'analyse de l'information, à l'analyse de traitement (circuit de documents, fiches de données, fiches de fonctions...)
Etude critique du système : inventaire des besoins déjà satisfaits : mis en évidence des besoins nouveaux.

2.      - Analyse fonctionnelles :
Définition des résultats à obtenir : différentes sorties, périodicité ...
Formulation en fonction des besoins, des informations à introduire dans les fichiers (nature, volume, paramètres).
3.- Rentabilité – Contraintes :
Contraintes tenant au matériel :
         capacité de stockage, puissance de l'unité centrale, temps disponible, puissance de sortie.
         Contraintes financières.
         Contraintes de temps.
         - périodicité des opérations ;
         - délais – temps de réponse.
         Contrainte de contrôle.
         Contraintes humaines (Formation de personnel).
4.      Elaboration de la solution :
Saisie de l'information : choix des procédés de collecte et des supports de stockage (avantages et inconvénients).
Choix des mode de travail : temps réel,
Multiprogrammation, traitement séquentiel.
Points de décision et de responsabilité dans les circuits.
Etablissement d'un dossier général de l'analyse (organigramme général).

5.      - Analyse organique :
La description de l'information :
         documents de base,
- imprimés de sortie (dessin),
         - fichiers : organisation des fichiers sur les supports, codification, dessins d'enregistrement, optimisation, temps-volume.
La description du traitement :
         la description du traitement : logique du traitement, conditions, limites, exceptions ; utilisation des ordinogrammes, des tables de décision :; jeux d'essai.
         le découpage du traitement en unités de traitement, critère de découpage, calcul des temps, optimiosation.
Conclusion : cahier des charges
Le dossier de préparation à la programmation, aboutissement de l'analyse.

B. - PROGRAMMATION (400 h = 150 h de cours + 250 h de travaux dirigés et travaux pratiques)

1.- Principes généraux de programmation : (80 h)
Organisation générale des programmes,
Explication à l'aide d'un langage : type assembleur de base.
2.      - Traitement des fichiers : (40 h)
Accès direct, séquentiel...
3.- Langages de programmation symboliques et évolués : (120 h)
Généralités sur les langages.
Etude détaillée d'un langage scientifique FORTRAN IV conseillé (éventuellement en éducation programmée), et d'un langage de gestion (COBOL, PL1 ...)
4.      - Software : (160 h)
Organisation d'un système d'exploitation (...)
etc.

C.- TECHNOLOGIE (130 h = 70 h de cours et 60 h de travaux pratiques)

Logique et technologie des ordinateurs : (60 h)
Algèbre de Boole, fonctions logiques de base : (...)
Les circuits logiques
(...)

3e Centre d'intérêt
La formation mathématique

[Nous y trouvons :
2.- Représentation des nombres (...)
3.- Eléments de la théorie des ensembles


Constats :

         Il n'y a rien sur automates, expressions régulières, logique des prédicats, preuve, méthodes de programmation, méthodes d'analyse/spécification.
          La logique est dans le chapitre Technologie
         Le terme algorithme n'apparaît pas dans le programme
         La distinction est faite entre «analyse fonctionnelle » et « analyse organique »
         Sur les principes généraux de programmation, le PPN n'est pas prolixe !
         En mathématique la part des mathématiques discrètes est minime
         Le programme est publié sans références bibliographiques. Ce fut le cas pour les successeurs.

A noter que le  livre paru dans la collection Université et Technique chez Dunod, intitulé « Mathématiques de l'informatique » a été publié en 1969

J. Boittiaux, Mathématiques de l'informatique, t. 1, Dunod
Jeannine Boittiaux était maître-assistant à l'IUT de Grenoble
Dans la même collection, on trouvait
P. Poulain, Eléments fondamentaux de l'informatique, tome 1, Equipements mécanographiques, Machines à cartes perforées. En 1969, on en était à la 3° édition
tome 2, Les ordinateurs, paru en même temps que le Bottiaux
P. Poulain était inspecteur général de l'Education Nationale (Economie et gestion)
Or en 1968, ça faisait presque dix ans qu'avait eu lieu le premier congrès mondial de l'informatique  à Paris. On ne voit pas trace de ce qui s'y est dit dans le PPN. Et la lecture du livre intitulé Eléments fondamentaux de l'informatique est pour le moins éclairante de l'écart entre le fondamental et l'inutile.

Le livre de R. Reix, dans la même collection, « L'analyse en informatique de gestion » ne paraîtra qu'en 1972, suite au stage de formation d'enseignants de Montpellier (resp. R. Reix) pour les économistes et mathématiciens, et à celui de Toulouse (resp. J. Luguet) pour les informaticiens.

« Peu à peu, l'informatique a acquis son statut de science; elle a en
fait, pris une position à côté des autres sciences comme pourvoyeuse
de défis aux mathématiques et a contribué a redonner un second souffle
à la logique mathématique notamment à l'approche intuitionniste.  Mais
pour en arriver là, il a fallu beaucoup de balbutiements.  Il a fallu
en particulier prouver que l'informatique issue de l'électronique et
des mathématiques n'était sous-discipline ni de l'une ni de l'autre de
ces sciences, qu'elle était elle-même une science à part entière avec
sa problématique, sa rigueur, sa théorie et son champ d'expériences.
Cela a nécessité d'attirer les meilleurs chercheurs vers cette
discipline encore jeune et de résister à la tentation réductrice de
distribuer des recettes pour au contraire mettre au point un
enseignement scientifique solide; cette démarche est naturellement
allée de pair avec l'étude des problèmes fondamentaux de la
programmation et de l'ébauche de leurs solutions.  Paradoxalement
c'est cette base hautement abstraite qui est l'esprit de l'école
Bourbaki qui a largement aidé les informaticiens dans leur souci de
clarification.  Comme pour toutes les sciences, l'acquisition d'un
statut a été difficile.  Il est clair qu'au début l'informatique s'est
parfois perdue dans ses nombreux méandres et que ces égarements ont
été exploités par ses rivales, mais finalement son adolescence a été
relativement courte, puisqu'elle s'est déroulée sur un peu plus d'une
génération. »
Pierre Lescanne

Toulouse et Saint-Thomas d'Aquin, 800 ans ...

De mon correspondant dans la ville rose :
Pendant tout juin, on va faire prendre l'air aux reliques de St Thomas d'Aquin, qui sont aux Jacobins...
Voici le programme des dominicains de Toulouse (maison généralise pour le
monde entier !) :
http://www.ict-toulouse.fr/_attachments/agenda-actualite-11/int_ext_programme_def.pdf?download=true

J'imagine que les Dominicains (qui furent chargés du très noble ministère
de la Sainte Inquisition) se garderont bien de rappeler qu'ils ont pourri
la réputation de Toulouse, pendant 500 ans au moins, au profit de Bordeaux
(ville portuaire qui permettait de fuir vers l'Angleterre : pays libéral !
 Toulouse en revanche n'était que la porte de la très catholique Espagne !)
Les Dominicains "envoyés à Toulouse pour évangéliser" dit la brochure !
Ben voyons ! Avec des paniers de fleurs et des Ave Maria, tant qu'on y est
?!  On ne vous dit pas tout !!!! Envoyés pour extirper l'hérésie cathare
par les fers et le feu, oui ! et mettre les comtes de Toulouse à genoux !

Terrible. On en a souffert.

N'oubliez JAMAIS ce qu'a dit Rabelais, quand il est venu étudier le droit
à Toulouse : "je ne me suis pas éternisé dans cette ville, car dans les
rues, cela sentait un peu trop la chair grillée".

Tiens, à midi, je mange du cochon... "

En Limousin, les ostensions auront lieu en 2016.
http://ostensions.2016.voila.net/

jeudi 16 avril 2015

Voyage en Toscane, sur les pas de Montaigne qui soigne sa gravelle (coliques néphrétiques)

- Florence :

"Il se fit ce jour-là deux pierres et force sable, sans en avoir eu autre ressentiment [sensation] que d'une légère douleur au bas-ventre. ...
Nous vîmes là un mouton de fort étrange forme ; aussi un chameau, des lions, des ours et un animal de la grandeur d'un fort grand mâtin, de la forme d'un chat, tout martelé de blanc et noir, qu'ils nomment un tigre. ... On tient que Florence soit la plus chère ville d'Italie."

- Sienne :

- Buoncouvent :

M. de Montaigne désira voir Montalcino, pour l'accointance que les Français y ont eue...

- La Paille (La Paglia) :

- San Lorenzo

- Bolsena

- Montefiascone

- Viterbo

- Ronciglione :

"M. de Montaigne se louait de leur coutume de dîner et de souper tard, selon son humeur, car on n'y dîne aux bonnes maisons qu'à deux heurs après midi, et soupe à neuf heures, de façon que, où nous trouvâmes des comédiens, ils ne commencent à jouer qu' six heures, aux torches, et y sont deux ou trois heures, et après on va souper. Il disait que c'était un  bon pays pour les paresseux, car on s'y lève fort tard. "

- Rome

" Douze ou quinze jours après notre arrivée, il se trouva mal, et pour une inusitée défluxion (écoulement) de ses reins qui le menaçait de quelque ulcère, il se dépucela (osa pour la première fois), par l'ordonnance d'un médecin français du cardinal Rambouillet, aidé de la dextérité de son apothicaire, à prendre un jour de la casse (plante purgative) à gros morceaux, au bout d'un couteau trempé premièrement un peu dans l'eau, qu'il avala fort aisément, et en fit deux ou trois selles. Lendemain, il prit de la térébenthine de Venise, qui vient, disent-ils, des montagnes de Tyrol, deux gros morceaux enveloppés dans une oublie (gaufrette en cornet), sur une cuiller  d'argent, arrosée d'une ou deux gouttes de certain sirop de bon goût. Il n'en sentit autre effet que l'odeur de l'urine à la violette de mars. Après cela, il prit à trois fois, mais non tout de suite, certaine sorte de breuvage qui avait justement (exactement) le goût et couleur de l'amandé (lait d'amende) : aussi lui disait son médecin que ce n'était autre chose ; toutefois il pense qu'il y avait des quatre-semences froides (graines de citrouille, concombre, courge et melon). Il n'y avait rien, en cette dernière prise, de malaisé et extraordinaire, que l'heure du matin : tout cela trois heures avant le repas. Il ne sentit pas non plus à quoi lui servit cet amandé, car la même disposition lui dura encore après, et il eut depuis une forte colique, le 23e (décembre) de quoi il se mit au lit environ midi ; et y fut jusqu'au soir, qu'il rendit force sable et, après, une grosse pierre, dure, longue et unie, qui arrêta cinq ou six heures au passage de la verge...."

"Le vingt-huitième de janvier, il eut la colique, qui (ce qui) ne l'empêcha de nulle de ses actions ordinaires, et fit une pierre assez grossette, et d'autres moindres. "

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cassia
http://www.phytomania.com/cassia.htm

Je me souviens d'un africain (ils étaient rares dans mon enfance à St-Y) qui en vendait les jours de foire

Quand on tape "casse Montaigne" sur Google...on tombe sur le "casse du siècle avenue Montaigne" !

-----

- Pistoia

- Lucques

- Bains della Villa :

"Le lundi 8 mai au matin, je pris à grande difficulté de la casse (plante purgative) que mon hôte me présenta... je ne pus achever mon dîner ; son opération (effet) me fit rendre ce que j'en avais pris, et me fit vomir encore depuis (après). J'en fis trois ou quatre selles avec grande douleur de ventre, à cause de sa ventosité, qui me tourmenta près de vingt-quatre heures ; et je me suis promis de n'e prendre plus."

etc.

Montaigne nous dit tout. Un journal de voyage qui se lit facilement et avec plaisir.

mardi 14 avril 2015

Wim Wenders aux Journées de l'arbre le 26 juillet 2015 à Saint-Yrieix

Wim Wenders aux Journées de l’Arbre !
La  7e édition des Journées de l’Arbre aura cette année l’honneur d’accueillir à Saint-Yrieix-la-Perche un invité de marque : le cinéaste Wim Wenders. Le 26 juillet, le célèbre réalisateur assistera au concert Promenade en forêt, donné par l’ensemble XTUOR à la collégiale de Saint-Yrieix-la-Perche (17h) avant de présenter au cinéma Arevi (21H) son film Le sel de la terre, documentaire consacré au grand photographe brésilien Sebastiao Salgado, passionné s’il en est de paysages mais aussi de plantation d’arbres, ce qui est moins connu !
Le lendemain, lundi 27 juillet, après avoir planté un arbre en forêt de La Bonne Foussie entouré des autorités forestières nationales et régionales, Wim Wenders ouvrira le colloque Pour une écologie du paysage sonore à 16h à la Bonne Foussie (Sarlande). Pendant 3 jours, des spécialistes de premier plan (naturalistes, universitaires, chercheurs de l’Inra…) montreront comment une forêt génère son propre paysage sonore, à savoir une expression organisée des sons émis par l’ensemble de la faune forestière (des insectes aux cervidés…), sans oublier les végétaux. Car les arbres eux-mêmes émettent des sons aux harmonies insoupçonnées, participant ainsi à une symphonie naturelle qu’il convient de protéger.
 Par ailleurs, le paysage sonore n’est pas quelque chose que l’on reçoit passivement. Aussi, une initiation à l’écoute en forêt sera proposée par le naturaliste Fernand Deroussen (nombre de places limité) et un concert d’oiseaux aura lieu en forêt de la Bonne Foussie, au lieu dit Paradis des  Oiseaux (sur réservation).
Avec la participation, entre autres,  de :
Paul Arnould, géographe, professeur à l’école normale supérieure de Lyon, Aline Bergé , maître de conférences à l’université Sorbonne Nouvelle ; Daniel Deshays, professeur à la Fondation européenne des métiers de l’image et du son) ; François Amy de la Bretèque, professeur émérite à l’université de Montpellier III ; Charles Dereix, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, président du Groupe d’Histoire des forêts françaises ; Fernand Deroussen, naturaliste ; Christine Farcy, professeur à l’université de Louvain ; Claude Murcia, professeur émérite à l’université Paris 7 Denis Diderot ; José Moure, Professeur à l’université Paris I Panthéon Sorbonne ; Pauline Nadrigny, agrégée de philosophie ; Fabienne Raphoz, responsable des éditions Corti ; Philippe Roger, maître de conférences à l’université Lumière Lyon II ; Thierry Ameglio , chercheur à l’INRA, (sous réserve) ; LeÏla Zlassi, Soprano, Jean Christophe Rousseau Baryton et Johanne Ralambondrainy, Pianiste, (Ensemble Xtuor), Catherine Bouchain et  Christophe Piot (Electroplume)

Pour des informations plus précises, notamment concernant le programme des conférences, du concert et des films projetés, on consultera le site : http://desirdeforet.fr/index.php/activites


Le "bloque-volet" (pour ouvrir et bloquer les volets sans se pencher) et sa pose

Je pense à la vieillesse.

J'ai acheté une paire de bloque-volet à la foire de Nantes. J'ai été content de pouvoir les tester sur place. Mais contrairement à ce qui m'a été dit, il n'est pas possible ou alors il faut jouer l'acrobate ! le comble pour la pose d'un système de sécurité ! de les poser sans échelle. En effet on les fixe avec des boulons et non des vis. A moins d'avoir le bras hyper-long !

Le vissage n'est pas commode... et si on fait tomber le boulon... on est bon pour un déplacement au brico truc du coin.

Autre chose, je suis surpris par l'image du prospectus. 'bloque-volet gauche, vu de l'intérieur'. Si on est à l'intérieur de la pièce, on ne peut voir ce qui apparaît sur l'image.

De plus,  il faudrait savoir quel est "le point de vue". En effet, le volet gauche pour celui qui est à l'intérieur et à droite pour celui qui est à l'extérieur.

La vidéo fournie sur le site n'est de guère d'utilité pour le poseur. Et les images bien petites.

Dommage, belle invention. Et une fois installé, fort pratique.

Il vous faudra :

une perceuse
un foret à bois de bon diamètre
une clé (l'idéal à pipe)

Mon installation (avec échelle pour enfiler les boulons, afin que la tête des boulons soit à l'extérieur) :





Le site  (pub gratuite)

http://bloque-volet.fr

P.S. Et dire que ma mère jusqu'à 88 ans a manipulé ses volets sans un tel outil ! j'ai honte !

" le progressisme pour les nuls " avec la réforme de l'enseignement (R. Debray)


Régis Debray, dans le Journal du Dimanche ***"La réforme du collège montre bien la myopie de nos dirigeants.L'élimination mal camouflée du latin-grec, noyé dans'l'interdisciplinaire', oublie le fait que le secondaire, c'est d'abord ladiscipline. L'interdisciplinaire ne peut venir qu'après, dans le supérieur: mettre le toit avant les fondations, c'est détruire d'avance la maison.Cette fausse réforme applique au domaine scolaire la vision du monde denotre classe dirigeante. Elle est dépourvue de conscience historique,élevée dans la superstition de l'économie et des finances, vouée au culteexclusif du chiffre et du quantitatif. Les réducteurs de têtes viserontensuite la littérature et le français, patois folklorique – letout-économie va avec le tout-anglais –, et l'histoire sera réduite à laportion congrue. M. Moscovici communique déjà par lettres en anglais avecM. Sapin. Le dédain des humanités vient d'une idée bébête, le progressisme pour lesnuls, selon laquelle le nouveau efface l'ancien, et qu'avec l'innovationnumérique on peut faire litière des héritages culturels. C'est exactementl'inverse de ce que l'on vit dans le monde entier : le postmoderne estplein de traditions retrouvées et curieusement rajeunissantes. Israël estun pays ultramoderne qui a fait resurgir une langue morte, l'hébreu.Qu'est-ce que le retour du religieux, aux États-Unis comme en Russie et enChine, pour ne rien dire du monde musulman, sinon le fait que lecontemporain a besoin de repères où se ressourcer, ancrés dans lestréfonds de l'âme collective. Pour le meilleur comme pour le pire. Leshumanités, c'est pour le meilleur. Là où se brisent les chaînes de latransmission éducative renaît le pire, la religion sans culture, cellequ'encouragent les formations exclusivement technologiques. Faut-ilrappeler que les cadres fondamentalistes, où que ce soit, sortent desfacultés de sciences et des techniques, et non de celles de lettres ?"

dimanche 12 avril 2015

La Toscane, ses amendes, ses locations de voitures (attention ! ça vous plombe un séjour italien)

http://amendes-de-pise.blogspot.fr/2010/03/enfin-lambassade-fracais-en-italie.html

http://rue89.nouvelobs.com/2012/01/16/pv-en-italie-le-touriste-en-voiture-est-une-vache-lait-228364

Pour connaître et comprendre les panneaux de ZTL en Italie ;

http://www.bellitalie.org/circulation-centre-ville-italie-ztl.html
mais ce n'est pas facile à repérer et on risque prendre une rue à sens unique vous conduisant directo à des ZTL !

http://www.tripadvisor.fr/ShowTopic-g187893-i67-k6931339-Toscane_et_ZTL-Tuscany.html

http://jaiuneouverture.com/actualites/bons-plans-et-choses-a-savoir-attention-aux-ztl-en-italie/

A lire :
http://tuscany-toscana.blogspot.it/2013/08/what-you-need-to-know-before-renting.html#.VSrZHdysWgs

Sur le site d'Hertz, on peut trouver ceci :

Vous êtes responsable de toutes contraventions, péages autoroutiers, péages urbains ou tout autre frais engendré dû à des restrictions de circulation durant votre location en Italie.

Les amendes et contraventions sont envoyées à Hertz, avec plus ou moins de délais, notamment dans les cas de rapports électroniques ou rapports venant d’une zone éloignée (comme les caméras surveillant la vitesse/ les zones à trafic limité ou les péages autoroutiers automatisés). Hertz fournira vos coordonnées aux autorités concernées et vous facturera des frais administratifs d'un montant de 42,70 EUR TTC par contraventions de stationnement ou de trafic.

Si vous détenez une carte d'invalidité nous vous conseillons de vérifier sa validité auprès des autorités locales de la ville traversée, de vous conformer aux procédures nécessaires et de communiquer la plaque d’immatriculation du véhicule loué.


et ceci


La Suppression Partielle de Franchise Dommages (CDW) est une garantie optionnelle* qui limite votre responsabilité financière en cas de dégâts causés au véhicule Hertz (pièces et accessoires), sauf en cas de vol, tentative de vol ou vandalisme.
Cette garantie est applicable si le véhicule est utilisé conformément aux termes et conditions du contrat de location.

* La CDW peut être incluse et obligatoire dans certains tarifs négociés ou préférentiels.

Si la garantie CDW est déclinée, vous serez responsable d'une franchise dont le montant est indiqué dans le tableau ci-dessous.

Que vous ayez souscrit à la garantie CDW ou qu'elle soit automatiquement incluse dans le tarif, toute location est assujettie à une franchisedéterminée en fonction de la catégorie du véhicule comme indiqué dans le tableau ci-dessous, dont vous serez redevable en cas de dégâts causés au véhicule Hertz.


Véhicules
Franchise si la CDW est déclinée
Franchise si la CDW est souscrite
(A - MXMR) Fiat 500 ou similaire

 7 746,85 EUR

 1 300,00 EUR


et encore :


Les tarifs Hertz n'incluent pas le carburant.
Les véhicules Hertz sont loués avec le plein et doivent être restitués pareillement ou un supplément "Service pour Essence" sera facturé en plus du coût du carburant.

Veuillez refaire le plein de carburant dans une station service à moins de 15 km de l'agence de restitution et conserver votre reçu, qui pourra vous être demandé.

L'option achat de carburant (FPO)
Pour vous faciliter la location, vous pouvez acheter un plein d'essence au départ de la location à un prix concurrençant ceux des stations-service voisines. Cette méthode vous évite de devoir faire le plein avant de nous restituer le véhicule.
Cependant, veuillez noter que nous ne pourrons vous rembourser l'essence qui n'a pas été utilisée.

Veuillez-vous renseigner auprès de l'agence lors de la location pour connaitre la disponibilité de ce service.


et encore

Tous nos tarifs incluent une assurance au tiers couvrant les dommages corporels et les dégâts matériels (i.e dommages corporels autre que le conducteur et autres passagers dans le véhicule Hertz ou les dégâts matériels causés à tout bien autre que le véhicule Hertz) jusqu'a 7 500 000,00 EUR.

et enfin le coeur du contrat :

dont nous ne vous donnons que le début :

Par le terme « Hertz » on entend la Hertz Corporation et ses filiales mondiales. Ce terme n'inclut pas les compagnies de location de voitures indépendantes utilisant la marque « Hertz » dans le cadre d'une franchise qui leur a été attribuée par Hertz (celles-ci sont désignées par le terme « franchisés de Hertz »). Les politiques et procédures des franchisés de Hertz en matière de devis, réservations et pré-paiements  de location de véhicule (au sens où ces termes sont utilisés ci-dessous) différeront peut-être de celles de Hertz. En conséquence, dans le cadre de toute obtention de devis, de réservation ou de pré-paiement de location de voiture avec Hertz, faisant intervenir un franchisé Hertz, il est possible que l'on vous avise que les règles précisées ci-dessous ne sont pas applicables à un ou plusieurs égards. Si c'est le cas, cet avis prévaudra sur le libellé suivant.

"Si vous concluez un accord avec un tiers, comme un voyagiste ou le gérant d'un site Web offrant des locations de véhicule pré-payées, vous aurez envers ce tiers tous les droits et obligations, quels qu'ils soient, que ledit accord crée, mais vous n'aurez aucun droit envers Hertz ou un franchisé Hertz quelconque, et Hertz et ses franchisés n'auront aucune obligation envers vous, sauf et jusqu'à ce que vous signiez le ou les documents constituant un contrat de location sous la forme présentée par Hertz ou le franchisé Hertz. "

Vous allez dire que je fais de la pub pour cette société. C'est juste pour comprendre ce qui est arrivé à certains clients dont je ne sais quel était le contrat.

http://www.linternaute.com/auto/comparatif/loueur-de-voitures/hertz/avis/2353.shtml

Nous n'avons jamais eu de problème lors de locations de voitures. Mais depuis la lecture de ces sites, nous hésitons pour choisir un loueur.

http://voyageforum.com/discussion/location-voiture-mefiez-vous-locauto-rentalcar-d5988644/
http://www.italymagazine.com/community/post/warning-car-hire-rip-pisa

C'est difficile car qu'ils soient "à bas coût" ou chers, on trouve les mêmes pratiques !

https://mark.reevoo.com/reevoomark/fr-FR/product.html?page=1&sku=MCMR_IT&trkref=EUC_FR_FR

http://www.linternaute.com/auto/comparatif/loueur-de-voitures/hertz/avis/2353.shtml

Que c'était bien quand je faisais l'Europe en stop dans les années 60 !


Quant aux interdictions en Italie, nous avons plusieurs fois trouvés des panneaux dont nous ne savions pas quelle était la signification. Ah ! l'Europe !

Pour la Sardaigne, vous constaterez que le code de la route, les panneaux... les gens locaux s'en foutent. On y coupe les tournants constamment. Nous nous sommes retrouvés sur une petite route nez à nez avec une voiture de police... qui roulait complètement à gauche (malgré la ligne blanche !). Y rouler en voiture c'est le stress garanti.

Avons trouvé une entreprise britannique qui joue sur le vert, l'écologie, blabla mais ne donne aucun contrat, ne dit pas se que recouvre ce qu'elle vous vend. Ah le vert ! signez les yeux fermés !

samedi 11 avril 2015

Les étuves de Rome essayées par Montaigne

"ROME, quinze milles. Le 16 de Mars, il me prit envie d’aller essayer les étuves de Rome, et fus à celles de St. Marc, qu’on estime des plus nobles ; j’y fus traité d’une moyenne façon, seul pourtant, et avec tout le respect qu’ils peuvent. L’usage y est d’y mener des amies, qui veut, qui y sont frottées avec vous par les garçons. J’y appris que de chaux vive et orpiment, démêlé à tout de la lessive, deux part de chaux et la tierce d’orpiment, se fait cette drogue et onguent de quoi on fait tomber le poil, l’ayant appliqué un petit demi-quart d’heure. Le 17, j’eus ma colique cinq ou six heures, supportable, et rendis quelque temps après une grosse pierre come un gros pinon et de cette forme. Lors nous avions des roses à Rome, et des artichauts ; mais pour moi je n’y trouvais nulle chaleur extraordinaire, vêtu et couvert comme chez moi"

Michel de Montaigne

jeudi 9 avril 2015

Les dix métiers les plus recherchés par les employeurs nantais en 2014

Nombre d'offres collectées par Pôle Emploi

1- Assistante auprès d'enfants
2- Nettoyage de locaux
3 - Personnel de cuisine
4 - Aide agricole de production légumière ou végétale
5 - Services domestiques
6 - Services en restauration
7 - Magasinage et préparation de commandes
8 - Assistance auprès d'adultes
9 - Relation commerciale auprès de particuliers
10 - Animation de vente


Or Nantes est en 2ième position après Toulouse et avant Rennes pour la croissance annuelle des emplois entre 1999 et 2011 (Insee) !




Ça fait un moment que l'INSEE nous dit cela. Mais on nous joue du pipeau avec les Nouvelles Technologies. Allez voir ce que gagnent ces jeunes pousses. J'en connais plusieurs qui au bout de 4 ans n'ont toujours pas pu se payer un salaire au Smic. Mais ils ont eu droit à des photos dans les journaux municipaux, départementaux, régionaux ! Ça ça marche ! Vive l'impôt ! je me souviens d'avoir eu à lire ce petit livre quand j'étais en Sciences Eco.

 
Site Meter