vendredi 28 décembre 2018

Notre Vialatte quotidien : L'homme est devenu environnaire

" Dans le roman on n'en est même plus à ne le chercher que dans les caves de son subconscient, mais à l'expliquer tout entier par les objets qui l'environnement. L'homme est devenu environnaire. On l'a remplacé par un trou.
Il est à vendre à un collectionneur de trous. Il y en a un en Amérique, sur les bords du lac Michigan. C'est un monsieur avec une grande barbe ; un milliardaire très important. Peut-être en donnerait-il très cher. Il achète tous les trous du monde. Il l'exposerait sur un socle en velours vert, entre un tunnel et un puits de mine, avec les tickets perforés.
Il l'ornerait d'une étiquette en ronde. il le regarderait en fumant de gros cigares.
Mais que n'attendre de la Noël ? Il reste une raison d'espérer. C'est par les trous que passe la lumière.
Et c'est ainsi qu'Allah est grand. "

Alexandre Vialatte chronique du 21 décembre 1965

Aucun commentaire:

 
Site Meter